Déroulement d’une microgreffe capillaire


La première consultation en microgreffes

Les interventions de chirurgie du cheveu sont toujours précédées d’une consultation d’évaluation et de conseils. Cette consultation permet de faire un bilan de la chute de cheveux, de l’importance de la calvitie et donne une orientation sur la stratégie à adopter : FUE ou FUT.

La stratégie pour votre greffe de cheveux

La consultation poru une greffe de cheveux avec le Dr BodnarLa FUE posséde l’énorme avantage de proposer des cicatrices tellement fines qu’elles sont indétectables à l’oeil nu dès lors que les cheveux ont au moins 5 a 7 mm de longueur. Les unités folliculaires sont prélevées une à une ce qui rend l’intervention assez longue mais tellement plus naturelle. Les suites post opératoires nécessitent un pansement occlusif au niveau de la zone donneuse de quatre jours. Les activités sociales sont reprises environ 10 jours plus tard pour être large mais en fait elles sont possibles dès le sixième jour.
Les nouveaux cheveux commencent à pousser vers la fin du troisième mois, mais souvent une repousse précoce (mais transitoire) se voit, donnant une idée rapide de ce que sera le résultat.

La FUE permet de recouvrir les alopécies avancées tout en gardant une coupe assez courte de l’ordre de 7 mm au niveau de la zone occipitale.

Si la calvitie est peu étendue il est préférable de faire une FUE qui laissera plus tard la possibilité d’une nouvelle séance.
Un an est le bon timing pour refaire une séance de greffe de cheveux. Il est alors possible de prélever à nouveau environ 20 % de cheveux en moins mais selon le même protocole opératoire.

La FUT est essentiellement réservée aux femmes qui ne conçoivent pas le rasage complet du cuir chevelu. Pour les hommes, la FUT ou technique de la bandelette est devenue moins attrayante car la FUE présente de trop nombreux avantages pour ne pas être proposée en première intention.

Toutes les consultations se font de toute façon au cas par cas pour bien évaluer la demande du patient. Les limites des possibilités des greffes par rapport à l’attente feront l’objet d’une discussion ouverte adaptée individuellement.

En matière de greffes de cheveux, les deux techniques FUE et FUT sont expliquées au patient. La FUE possède l’avantage de ne laisser aucune cicatrice résiduelle avec un champ de prélèvement très vaste, mais elle est plus longue et nécessite une équipe parfaitement formée. La conséquence est un surcout pour le patient. La durée de cette intervention varie entre 7 à 10 heures. Elle est réalisée entièrement sous simple anesthésie locale. C’est la seule technique envisagée pour tous les patients porteurs de cheveux courts.

Selon chaque impératif du patient, une technique est préférable à l’autre, le patient fera son choix en fonction d’une grille :

    • Petite calvitie : FUE.
    • Calvitie étendue mais désir de correction en une ou deux séances maximum : FUT.
    • Calvitie étendue mais accord du patient pour plus de deux séances : FUE.
    • Cheveux portés courts : FUE.
    • Bonne souplesse du cuir chevelu et grande calvitie : FUE.

La bonne technique de greffes de cheveux résulte d’un faisceau d’arguments et d’un choix éclairé du patient après explication des avantages et inconvénients de chaque technique.

Y a t-il des risques ?

Complications générales :

    • Les risques liés aux substances anesthésiques locales, les hématomes, les infections du site opératoire.
    • Complications spécifiques : une chute de cheveux apparaissant 2 à 3 semaines après l’intervention est très fréquente cela s’appelle l’effluvium télogène, elle est temporaire.
    • Hématomes : ils sont sans gravité et seront évacués s’ils sont trop importants.
    • Infections : exceptionnelles pour toutes les interventions sur le cuir chevelu et facilement traitées par des soins locaux.
    • Anomalie de cicatrisation : très rare au niveau de la zone donneuse de greffes.
    • Kystes épidermiques : ils peuvent parfois apparaitre sur les cheveux greffés et s’éliminent souvent spontanément sinon ils sont faciles à enlever et ne compromettent pas la qualité de greffe de cheveux.