Implants capillaires, Greffes de cheveux FUE

avec le Dr Bodnar à Toulouse

Qu’est-ce que l’implant capillaire ?

Le terme d’implant capillaire que l’on lit ou entend fréquemment pour désigner les greffes de cheveux s’applique aussi bien les greffes de type FUE que FUT. Il s’agit d’interventions qui consistent à transférer sur la zone de réception l’entité la plus petite de la chevelure c’est à dire l’unité folliculaire. C’est donc ce terme d’unité folliculaire qui désignerait plus scientifiquement l’implant de cheveux ? Revenons sur l’opération de greffe de cheveux…

Le prélèvement des implants de cheveux.

Les implants capillaires peuvent donc être prélevés de différentes manières (via les technique de greffe de cheveux FUE ou FUT). Ils peuvent être remis en place après avoir été conservé dans un liquide de conservation.

Grâce au progrès technique, il n’est ainsi plus nécessaire de greffer immédiatement les implants capillaires pour assurer leur repousse car les solutions biologiques de survie des implants sont très performantes. Des produits nouveaux tels que l’hypothermosol, le plasmalyte et l’ATP permettent une survie de l’ordre de 98% à 6 heures et quasiment de 100 % à 10 heures ce qui est le délai maximum d’une greffe de 3000 implants. Ces améliorations notables participent pour beaucoup et expliquent la réussite des greffes capillaires et le fait qu’elles soient de plus en plus souvent proposées et recommandées par les professionnels de la santé.

Combien de greffons et d’implants capillaires pour une greffe réussie ?

Une greffe moyenne en général comprend entre 1500 et 2000 greffons mais il est possible de prélever et de mettre en place dans la même journée jusqu’à 3000 voire un peu plus de greffons dans de très bonnes conditions. La durée de la greffe est dans ce cas de 10 heures et cela évite  dans les cas d’alopécie importante de refaire une nouvelle greffe l’année suivante.

Il est possible de prélever au total 6000 greffons au niveau de la zone donneuse qui est située à l’arrière du crâne: c’est la zone occipitale.

C’est sur cette zone, que l’on prélève les implants capillaires. Or tous les patients ne disposent pas de la même abondance folliculaire à cet endroit du crâne. Il faut donc savoir adapter les modes de prélèvement des greffons qui feront des implants réussis.

Attention  donc, cette zone occipitale doit être ménagée au maximum pour permettre d’envisager  une nouvelle greffe ultérieure qui pourra être réalisée environ 5 à 6 ans plus tard voire au-delà.

En fonction de la nature de votre calvitie, de son évolution, de votre âge, il ne faut pas oblitérer vos chances de conserver le plus longtemps possible votre chevelure grâce aux greffes de cheveux.

Comment juger la qualité d’un implant ?

S’il y a bien  de délicates interrogations qui se posent, ce sont celles liées à la question de la qualité des implants capillaires prélevés.

Comme vous pouvez le voir sur la vidéo réalisée par le cabinet, le seul vrai moment pour juger de la qualité totale des implants capillaire est l’instant post extraction.  Les greffons sont mis dans un  le liquide de conservation cellulaire débarrassés des résidus sanguins et nous pouvons voir alors la qualité des follicules…

Il est primordial d’accorder le temps nécessaire à la vérification de la qualité des implants capillaires

En effet,  lorsqu’ils seront mis en place, comment sera-t-il possible de faire une évaluation de la qualité des greffons?

Cela ne sera tout simplement pas possible. Il faudra attendre un an avant de savoir si la repousse est de bonne qualité ou non. C’est donc bien dans le soin apporté au traitement des implants capillaires, leur conservation, leur modalité d’extraction, qu’il faut trouver certains des facteurs clés de succès d’une greffe de cheveux réussie. L’implant de cheveux est donc une opération extrêmement délicate qui nécessite toute l’expérience d’un praticien chevronné.

C’est souvent la raison pour laquelle il est préférable de mettre en place un nombre limité d’implants mais de très grande qualité plutôt qu’un nombre très élevé de greffons de qualité médiocre car ayant subi des transsections c’est à dire ( cf plus haut) une section partielle des follicules.

Les implants capillaires doivent également être disposés selon un schéma assez précis avec un axe différent selon qu’ils sont mis au niveau de la ligne capillaire antérieure ou bien sur le vertex, c’est à dire sur le dessus du crâne. Encore une fois, les choix du praticien seront dictées par une analyse au cas par cas .